Goy Grosbusch (Grosbusch) : la passion porte ses fruits

Après la mise en service de ses nouveaux locaux, le spécialiste luxembourgeois de l'importation et de la distribution des fruits et légumes continue d'aller de l'avant. Les explications de Goy Grosbusch, directeur d’exploitation de l'entreprise créée en 1917.

Quelles sont les actualités de Grosbusch?

La construction d'un nouveau dépôt sur notre site d'Ellange et la modernisation de l'ancien bâtiment, nécessitaient une organisation repensée et une période d'adaptation pour le personnel. La productivité revenue à son niveau optimal, tous les services se développent de nouveau, et nous enregistrons des taux de progression intéressants. Notre marque repositionnée, d'autres projets nous motivent. Le programme éducatif Grosbusch Kids illustre cet état d'esprit. Plusieurs écoles ont visité notre site, les enfants pouvant voir et même toucher les fruits et légumes produits dans notre serre. Même chose avec nos trois ruches abritant 60 000 abeilles, des vecteurs pédagogiques certes, mais qui permettent concrètement de polliniser nos arbres. Nous allons d'ailleurs planter un nouveau verger afin de remplacer une partie des imports de nos pays voisins avec une production nationale. En parallèle, 2018 restera l’année de notre première récolte de légumes produits avec un partenaire local.

"Notre nouvelle stratégie consiste à devenir un acteur global et plus seulement national."

 

Comment se positionne Grosbusch à l’international?

 

Notre nouvelle stratégie consiste à devenir un acteur global et plus seulement national. Nos infrastructures apparaissent désormais parmi les plus modernes en Europe et nous ouvrent un marché international. De plus, la situation géographique du Grand-Duché s'avère idéale. Lors de la foire Fruit Logistica, le plus important rendez-vous du genre dans le secteur des fruits et légumes, Grosbusch participait pour la première fois comme exposant. Nos partenaires du Fresh Hub nous accompagnaient. Au sein du hub la Chambre de Commerce et les ministères nous assistent sur les certificats d’origine et les documentations nécessaires à l’export, Dupont de Nemours pour l'emballage adapté au transport et Cargolux pour la logistique. Ce salon a permis d’initier les premiers contacts fructueux pour nous positionner au Liban, en Afrique du Nord, en Arabie saoudite et au Qatar, sans oublier l'Azerbaïdjan et la Chine !

Quelles autres perspectives identifiez-vous ?

Le développement dans la grande région et en Europe s'avère primordial. Dans un autre domaine, l'entreprise accomplit sa mutation digitale. Le numérique nous facilite la vie en interne comme pour booster nos relations avec les clients, pour les commandes, et la gestion des stocks. Grosbusch reste attentif aussi aux attentes des consommateurs en matière de circuits courts, de production locale, de développement durable tout en offrant des gammes toujours variées. Une philosophie que nous pensons décliner en outre au niveau des emballages, le public rejetant désormais les matières plastiques. Enfin, nous allons nous positionner sur la livraison de fruits et légumes à domicile avant que d’autres s’y mettent avant nous.  Je conclurai par notre académie : beaucoup de nos clients souhaitent y former leur personnel. Nous proposons des modules de cours sur mesure. Voilà une belle vitrine pour mettre en valeur notre expertise, qui illustre bien que la quatrième génération familiale a intégré l’équipe dirigeante de Grosbusch, et souhaite qu’elle demeure une entreprise à la pointe.