Née dans les légumes

Jo-Anne Grosbusch, fille d’André Grosbusch, nous parle de son expérience au coeur de l’entreprise familiale. Entretien.

En immersion depuis l’enfance

Ce fut une chance pour nous de naître au coeur d’un établissement familial. Depuis notre plus tendre enfance, des liens se sont créés avec la société Marcel Grosbusch & Fils. Avec mon frère et les autres enfants de la famille, nous avons grandi dans cet univers de fruits et légumes. Je me souviens que petits, nous jouions dans les étals, et les employés nous connaissent depuis toujours. À force de ce contact permanent avec la firme, nous avons développé un esprit commercial, inconsciemment. Toutes les discussions professionnelles, au cours des repas, nous en avons été témoins. Tout comme les nombreuses heures de travail acharné où mon père donnait toute son âme pour cette société, de jour comme de nuit. Les arrêts dans les rayons fruits et légumes des supermarchés sont devenus habituels pour nous.

Une formation familiale

Au cours de mes études, j’ai effectué un stage de quatre mois chez Grosbusch. Ma cousine Lynn m’a guidé chaque matin pour faire le tour de l’entrepôt et m’expliquer en détail notre gamme de produits, leur origine, leurs caractéristiques ou encore les différentes étapes de préparation. Le fait d’apprendre le métier par le biais de notre famille constitue, pour nous, un réel atout. Ce savoir-faire précieux se transmet de génération en génération et cela ne cesse de m’impressionner. Une entreprise familiale, c’est également savoir travailler en équipe ! Pouvoir compter les uns sur les autres, se faire confiance à 100 %, se savoir toujours soutenue même dans les périodes difficiles… Le lien du sang qui nous unit nous donne cette impression d’honnêteté, de respect mutuel et de relation indestructible.

Plus forts ensemble

Une entreprise familiale signifie aussi aller ensemble dans la même direction. Chaque membre partage les mêmes valeurs, les mêmes ambitions et la même vision de l’avenir. Nous sommes fiers de faire partie de cette aventure, de nos nouveaux projets tels que la construction d’Ellange ll, et nous faisons tous de notre mieux afin que la success story perdure. Bien sûr, une entreprise familiale peut aussi comporter quelques aspects négatifs, chacun d’entre nous a son caractère et ses idées propres. Travailler en famille veut également dire être prêt à faire des concessions et ainsi rester ouvert à de nouvelles idées. Mais au-delà de notre cercle familial, Grosbusch compte aujourd’hui près de 200 salariés. Sans cesse, mon oncle et mon père nous rappellent que ce sont 200 familles qui dépendent de nous. Diriger une telle société est une énorme responsabilité que nous ne devons pas sous-estimer. Titulaire d’un Bachelor en gestion d’entreprise, je commence en septembre un Master en International Business à Londres. Après avoir gagné de l’expérience dans d’autres postes à l’étranger, je pourrai pleinement m’investir dans l’entreprise familiale.