Produire local :
une mission
de tous les jours

Alors que la demande des consommateurs évolue, Goy Grosbusch nous fait part de l’envie de l’entreprise familiale de renouer avec la production locale.

Comment répondez-vous aux nouvelles exigences des consommateurs en matière de fruits et légumes ?

Depuis quelques années, nous observons une demande de plus en plus forte en matière de produits locaux et de circuits courts. Pour y répondre, il faut donc générer des initiatives qui démontreront qu’au Luxembourg, il est tout à fait possible de cultiver et de vendre des fruits en quantité. Nous avons ainsi planté plus de 1200 arbres fruitiers de toutes sortes : quetsches, pommes, poires, cerises, ou encore mirabelles. En fait, nous voulons stimuler l’économie et la production locale en faisant pousser nos propres fruits de saison de la région. Cette initiative est totalement en accord avec l’ADN de Marcel Grosbusch & Fils. Depuis la création de la société, il y a presque 100 ans maintenant, nous avons à coeur de répondre aux besoins de nos clients et de nos producteurs, tout en proposant des aliments de qualité, et pour cela, nous avons toujours su allier tradition et innovation.

Vous avez également lancé un projet autour de

ruches, en quoi est-ce lié ?

Conjointement à la plantation d’arbres fruitiers sur le site d’Ellange, nous avons effectivement installé des ruches au sein du verger. Cinq unités de 80 000 abeilles chacune ont ainsi été acquises pour permettre aux insectes de polliniser les arbres. Pour cela, nous avons travaillé en coopération avec la Fédération des unions d’apiculteurs du Luxembourg (APIS), qui fait campagne depuis plusieurs années déjà pour la protection des abeilles. Cette initiative répond à une double mission. Premièrement, elle optimise notre chaîne de production de fruits et légumes, dont les abeilles constituent un maillon indispensable. Elle est, ensuite, l’occasion de sensibiliser le grand public à l’importance de l’existence des abeilles (actuellement menacées de disparition) au sein de l’écosystème. Dans ce but, le verger servira d’outil pédagogique au futur centre éducatif pour enfants « Grosbusch Kids », que l’entreprise lancera prochainement.

Vers un renouveau des vergers ?

Nous donnons à ce projet beaucoup d’ambition. Le verger du site d’Ellange constitue un projet pilote destiné à convaincre de potentiels partenaires d’appuyer nos efforts en matière de promotion de l’économie régionale. L’objectif final est de déboucher sur un projet de plus grande envergure : un verger de 50 000 arbres sur un terrain de 20 hectares dans le sud-est du Luxembourg, entre Ellange, Mondorf-les-Bains, Schengen et Remich. Pour arriver à nos fins, nous allons collaborer avec des arboriculteurs, des agriculteurs, des propriétaires fonciers et des associations locales. Il s’agit de donner un nouveau souffle aux vergers locaux et indépendants, dont les fruits bénéficieront d’un prix minimal d’achat garanti.

Follow us:

  • YouTube - White Circle
  • White Facebook Icon

by 360Crossmedia