Maud Hansen (Yolande Coop) : Le travail
comme vecteur d’intégration

Pour Maud Hansen, la Directrice des ateliers d’inclusion professionnelle de Yolande Coop, l’emploi constitue un levier pour favoriser l’inclusion sociale des personnes en situation
de handicap. Elle nous dévoile le fonctionnement de la coopérative, son partenariat avec Grosbusch et son impact sur l’économie sociale et solidaire.

Pouvez-vous nous présenter la Yolande Coop ?

Fondée en 2007, la coopérative Yolande Coop prend, depuis 2019, la forme d’une société à impact sociétale (SIS), un statut réservé aux structures de l’économie sociale et solidaire. Notre objectif consiste à permettre aux personnes en situation de handicap de poursuivre un travail régulier. Parmi notre centaine d’employés, nous n’employons que des personnes en situation de déficience intellectuelle (autour de 70, les autres employés sont les encadrants, l’administration etc.). Ces dernières profitent d’un encadrement par du personnel qualifié et d’un accompagnement dans leur développement. La Yolande Coop gère sept ateliers d’inclusion professionnelle, répartis sur trois sites différents. Nous opérons d’ailleurs dans des domaines très variés : boulangerie, cuisine, savonnerie, traiteur, buanderie, tris des déchets, façonnage et imprimerie, services de jardinage, accueil et vente.

"Depuis maintenant plusieurs années, nous travaillons avec la société Grosbusch, notamment pour l’assemblage des boîtes Fruit@Office."

Quelles sont vos activités du quotidien ?

L’offre de la Yolande Coop s’adresse à la fois à une clientèle privée et à une clientèle institutionnelle. Notre large champ de compétences nous permet d’ailleurs de toucher un très large public : réalisation d’un gâteau d’anniversaire dans un cadre familial, traiteur pour 200 personnes, accompagnement d’un groupe scolaire dans la découverte du jardin des papillons ou encore emballage de fruits secs pour une importante société luxembourgeoise. Chacun de nos ateliers dispose de sa propre spécialisation dans une activité bien définie. De plus, les responsables d’atelier qualifiés restent à l’écoute du client et les salariés mettent tous en œuvre pour livrer un produit ou un service de qualité.

Quelles sont vos relations avec l’entreprise Grosbusch ?

Depuis maintenant plusieurs années, nous travaillons avec la société Grosbusch, notamment pour l’assemblage des boîtes Fruit@Office. Il s’agit du service de livraison de fruits frais au bureau proposé par le grossiste. Le caractère répétitif de la tâche, sa récurrence et le volume à manipuler constituent les pierres angulaires du travail des personnes en situation de handicap. Pour preuve, nos salariés se sont véritablement appropriés cette mission et certains savent même la gérer de manière totalement autonome. Depuis fin 2018, une équipe de l’atelier Mailing & Services se déplace également chez Grosbusch. À raison d’un à deux jours complets par semaine, elle a pour tâche de remplir les barquettes de fruits secs, de coller des étiquettes et d’assurer d’autres rôles polyvalents en fonction des besoins. Travailler dans les locaux de la société Grosbusch constitue d’ailleurs une opportunité pour nos salariés. Cela leur permet d’être au contact direct avec d’autres personnes et de vivre les conditions réelles du marché professionnel. Cette situation les amène ainsi à être responsabilisés et à voir leur travail davantage valorisé. La proximité géographique entre Grosbusch et Yolande Coop représente aussi un avantage, dans la mesure où elle a permis une mise en place rapide et simplifiée de notre partenariat.

Follow us:

  • YouTube - White Circle
  • White Facebook Icon

by 360Crossmedia