“Ce voyage permet à toutes

les personnes concernées de

s’assurer que le petit surplus

payé arrive à bon port.”

René Grosbusch

Bananes Fairtrade

(APPBOSA) :

Voyage d’étude

au Pérou

René Grosbusch revient sur le voyage d’étude organisé au Pérou par Fairtrade du 3 au 8 mai 2016 à la découverte de la coopérative APPBOSA, spécialisée dans la production de bananes labélisées « Fairtrade ».

Comment est née l’idée de ce voyage ?

Au niveau de Grosbusch, nous organisons de tels voyages chaque année pour contrôler sur le terrain les engagements que nous prenons vis-à-vis de nos clients et, in fine, des consommateurs. C’est toutefois la première fois que je participe à un voyage d’étude qui suscite autant d’intérêt puisque, parmi les vingt participants, nous comptions des détenteurs de licences « Fairtrade » comme notre firme, des représentants de la presse - RTL et le Wort -, des acteurs de la grande distribution, de la restauration collective et enfin des députés.

Qu’avez-vous découvert sur place ?

Nous avons atterri à Lima avant un transfert vers Piura, au nord du pays. Au total, le voyage jusqu’à notre destination a pris plus de 24 heures ! La zone  de production se trouve à une quarantaine de kilomètres du Pacifique, où 470 petits producteurs se sont assemblés en une coopérative appelée APPBOSA. Certains exploitent à peine un demi-hectare, mais leur famille dépend de cette activité. Avant l’arrivée de Fairtrade, les conditions étaient dictées par les multinationales, alors qu’aujourd’hui, les producteurs ont leur sort entre leurs mains. En échange de leur décision de produire de la banane bio, ils obtiennent des prix d’achat motivants, mais aussi un soutien technique de Fairtrade. Javier Ordinola, par exemple, produit 4 200 caisses de bananes par hectare et par an, soit un rendement largement au-dessus de la moyenne grâce à sa collaboration avec les experts de Fairtrade. Durant le voyage, nous avons visité toute la chaîne de production, de la plantation de bananes jusqu’au chargement du bateau en passant par l’emballage.

Le succès de ce voyage traduit-il un engouement pour le commerce équitable ?

Absolument. Au Luxembourg, les détenteurs de licences s’engagent à reverser une quotepart à Fairtrade sur chaque carton de 18 kg importé. Il s’agit d’un choix responsable que Grosbusch fait depuis de nombreuses années. Dans le cas d’APPBOSA, je dois dire que le choix est facile, car au-delà de la plus-value sociale et environnementale, les retours que nous recevons sur la qualité gustative des bananes sont parmi les meilleurs. Par ailleurs, les consommateurs sont également prêts à payer un peu plus pour soutenir une bonne cause. Ce voyage permet à toutes les personnes concernées de s’assurer que le petit surplus payé arrive à bon port. Au niveau étatique enfin, les députés ont marqué leur souhait de voir les fruits issus du commerce équitable distribués dans les cantines des écoles et les hôpitaux, par exemple. Une approche responsable permet de créer des cercles vertueux.

Follow us:

  • YouTube - White Circle
  • White Facebook Icon

by 360Crossmedia